© Guilo Guilo

Avec ses quatre restaurants (Paris, Kyoto, Tokyo, Honolulu), le chef Eiichi Edakuni aime le défi. Et ce d’autant plus qu’il fait les allers et retours tous les mois entre son restaurant de Kyoto et celui de Paris (Paris, les mois pairs, Kyoto les mois impairs, ou l’inverse, on ne sait plus trop).

Cuisine gastronomique japonaise, c’est menu blanc pour tout le monde où à base de petits tapas, le chef envoie à une vitesse proche de la lumière quantité de petites bouchées qui envoient. Entre le sushi au foie gras, le gaspacho au calamar, les tempura de légumes et de poissons, le Dashi cremeux avec huitre et oursin, le porc mijoté avec navets et sorbet au kaki et les bonnes rasades de bières ou de saké, la cuisine aime revisiter les classiques japonais en y ajoutant une petite touche fusion.

Et pour ceux qui veulent continuer la soirée, le chef sait aussi faire le DJ au Badaboum !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here