Courtesy of Florian Metzner / Unsplash
Courtesy of Florian Metzner / Unsplash

Chirashi ou Chirashizushi

Le chirashizushi est un plat dans lequel les fruits de mer, les champignons et les légumes sont répartis sur du riz à sushi. Cela peut ressembler au domburi de fruits de mer, à une différence près que le chirashizushi utilise du riz à sushi tandis que le domburi utilise du riz ordinaire et non assaisonné.

Futo-maki ou futomaki

Un hoso-maki avec plusieurs garnitures enveloppées à l’intérieur est appelé futo-maki ou « rouleaux épais ».

Gunkan-maki ou gunkanmaki

Le gunkan-maki fait référence aux sushis dans lesquels le riz est lié par une mince bande d’algues, au sommet de laquelle le chef pose la garniture. Cette méthode de préparation est la plus adaptée aux garnitures fragiles qui ne supporteraient pas d’être écrasés par la paume du chef comme par exemple les ikura (des œufs de poisson) ou d’autres ingrédients fragiles comme le shirauo. Le nom « gunkan» signifie « navire de guerre » et découle de la ressemblance étrange du sushi avec un destroyer.

Hoso-maki ou hosomaki

Le hoso-maki est préparé en plaçant une grande feuille d’algue sur un tapis de bambou (makisu), en étalant une cuillerée de riz à sushi, puis en laissant des éclats de garniture finement coupée au milieu de la feuille avant de rouler le tout ensemble jusqu’à la fin. Chaque hoso-maki ne peut contenir plus d’un type d’ingrédient.

Inari-sushi ou inarizushi

Inarizushi est un type de sushi simple et peu coûteux, dans lequel le riz à sushi est rempli dans de petits sacs de tofu frit (aburaage). C’est le seul Sushi qui ne contient ni poisson ni légume

Maki-sushi ou makizushi

Un rouleau de nori entoure du riz avec en son centre un ingrédient principal comme le thon, la kanpyo (les kanpyo-maki) ou le concombre (les kappa-maki)

Nare-sushi ou narezushi

Narezushi, ou sushi de poisson fermenté, est considéré par beaucoup comme l’ancêtre des sushis modernes. Le narezushi est composé de trois composants: le poisson, le sel et le riz. Le poisson salé est laissé pendant environ six mois, période pendant laquelle le sel détruit les bactéries nocives, ramollit les arêtes du poisson et provoque la libération d’un excès d’eau. Une fois que le poisson a traversé la conservation du sel, il est rigoureusement rincé, séché puis remis dans un récipient avec du riz cuit.

Nigiri-sushi ou nigirizushi

Du poisson ou des œufs pressés à la main à la perfection et posés sur une portion de riz à sushi de forme rectangulaire, tel est le nigiri, la forme la plus facilement reconnaissable de l’art des sushis. Il existe un large répertoire de garnitures à sushi, allant du simple poisson en tranches à des créations plus ambitieuses.

Oshi-sushi ou oshizushi

Oshizushi est un sushi pressé, dans lequel le poisson est pressé sur le riz à sushi dans une boîte en bois.

Sashimi

Tout simplement des tranches de poissons crus : elles sont coupées de manière plus épaisse que les nigiri-sushis.

Temaki-sushi ou temakizushi

Temaki signifie « roulé à la main ». Comme son nom l’indique, les chefs de sushi enveloppent habilement le temaki dans des algues sans l’aide du makisu, un tapis de bambou utilisé pour faciliter le roulement.

Temari-sushi ou temarizushi

Comme le nigiri-sushi mais le cylindre de riz est remplacé par une boule de riz.

Ura-maki ou uramaki

Les California Roll inventés par un chef Japonais en Californie. De loin la version la plus consommée au monde où la feuille de nori est à l’intérieur du riz au lieu de l’entourer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here